Il était courant de trouver des croyants réunis quelque part, non pas en train de bavarder, mais à genoux et en train de prier

Charles Finney En scrutant l’histoire de la chrétienté et des réveils chrétiens, je ne peux m’en passer de mentionner le nom d’un des pères des réveils des années 1800 : Charles Grandison Finney.

Au sujet de l’esprit de prière, Finney déclara

qu’il était courant lors de ces réveils que les nouveaux convertis se sentent portés par le désir de prier au point de prier pendant des nuits entières, jusqu’à épuisement de leurs forces. L’Esprit Saint forçait le cœur des croyants et ceux-ci se sentaient constamment responsables du salut des âmes immortelles. Le sérieux de leurs pensées apparaissait dans la prudence avec laquelle ils parlaient et se comportaient. Il était courant de trouver des croyants réunis quelque part, non pas en train de bavarder, mais à genoux et en train de prier

.

« A une époque où les nuées de la persécution étaient chaque jour plus noires, Finney, comme il en avait l’habitude en de telles circonstances, se sentit poussé à les dissiper par la prière. Au lieu d’affronter les accusations en public ou en privé, il priait. Il écrivit à propos de son expérience:

Je levai les yeux pleins d’angoisse vers Dieu, jour après jour, et le priai de me montrer le chemin que je devais suivre et de me donner la grâce de supporter la tourmente […]. Le Seigneur m’envoya une vision pour me montrer ce que je devais affronter. Il s’approcha si près de moi tandis que je priais que ma chair frémit littéralement sur mes os. Je tremblais de la tête aux pieds, pleinement conscient de la présence de Dieu

« .

Oh! Où trouverons-nous de nos jours des hommes de la trempe de Charles Finney? Des hommes et des femmes qui s’attendent au Seigneur.

Merci Seigneur Jésus pour de tels Hommes.

Ce contenu a été publié dans Foi, Prière, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

3 réponses à Il était courant de trouver des croyants réunis quelque part, non pas en train de bavarder, mais à genoux et en train de prier

  1. Adrien Tchuya dit :

    « Il était courant de trouver des croyants réunis quelque part, non pas en train de bavarder, mais à genoux et en train de prier »
    O puissions nous revenir à cela .
    O puisse Dieu déchirer les cieux et faire descendre son Esprit d’une manière inhabituelle .
    O pour une fraiche rencontre le Dieu vivant .
    O pour une nouvelle effusion du Saint-Esprit sur moi .
    O pour un retour au Christianisme du nouveau testament
    O je veux le meilleur de Dieu .

    O mon Dieu aide moi
    O mon Dieu aide nous .

  2. admin dit :

    Oh Alléluia!
    Oui mon précieux frère, un retour au christianisme tels que le vivaient les premiers chrétiens. Rempli d’Amour, ayant une même pensée, humble, soumis bien que possédant toute chose. Dieu œuvrant au travers eux et approuvant le témoignage de leur confession.

    C’est le moment de retourner à la Source.
    Agit dans nos vies Seigneur!

  3. Adrien Tchuya dit :

    Amen et amen cher ami

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>