Une vie cachée

Vie cachée en ChristIntroduction :

« Ainsi, montons et réclamons nos droits. Comme Dieu ouvre les portes et étale le tapis de bienvenue, continuons à aller dans les profondeurs les plus basses et ne nous établissons jamais nous-mêmes en un lieu, pour nous organiser, pour atteindre un point où ce sera: «Nous croyons ceci et c’est tout.»

Croyons ceci plus tout ce que nous pouvons entendre de la part de Dieu. Je pense que cela devrait être le motif de chaque homme et chaque femme qui aime le Seigneur Jésus, recevoir tout ce que l’on peut recevoir de Sa main généreuse et miséricordieuse. C’est cela mon coeur.

La raison pour laquelle je n’ai jamais adhéré à une quelconque organisation ni pris position pour n’importe quel groupe, c’est parce que je voulais moi-même rester largement ouvert à l’amour de Dieu et à ce qu’Il pourrait me donner.

Voyez? Nous avons besoin de quelqu’un pour nous enseigner, alors que nous devrions être des enseignants. Et pour cela, je baisse ma tête de honte, disant que je voudrais connaître davantage sur Dieu que ce que je connais. »

(William Branham – Hidden Life)

But :

La finalité d’une vie cachée est le couronnement de celui-ci par le Seigneur : le placement – l’adoption.

Rétrospective – Famille en Israël

Lorsqu’un enfant naissait au sein d’une famille juive Israélite, celui-ci était par définition un enfant de la famille,  peu importe ce qui pouvait arriver à sa naissance. Tant que le souffle de vie était dans l’enfant, il était membre de la famille de part sa naissance.

« Si cet enfant était un paresseux, et qu’il n’était pas tellement intéressé par le travail du père, cet enfant n’allait jamais être adopté dans cette famille-là. Mais si c’était un enfant correct, un bon enfant, et qu’il aimait le travail de son père, et qu’il était intéressé et qu’il essayait de faire tout ce qu’il pouvait pour faire avancer le travail de son père, alors le tuteur faisait le rapport au père, et là se passait ce qu’on appelait le placement du fils, ou comme Paul le dit dans–dans Galates, l’adoption »

« Eh bien, le même fils qui était né dans une famille pouvait être adopté dans cette même famille, ou placé dans la même famille, autrement dit, on lui donnait une position dans la famille où il était né. »

« Lorsque ce garçon devenait adulte et qu’il était donc prêt pour son adoption, et qu’il avait prouvé par… le tuteur ayant fait son rapport au père, comme quoi le garçon était digne d’adoption, on l’amenait dans un lieu public, et là on le revêtait d’une–une robe (une robe d’honneur, peut-être de pourpre ou d’une autre couleur royale) et on le plaçait là et toute la ville, tous les gens des alentours voyaient le père adopter son propre fils dans la famille.

Et donc, quand–quand on l’adoptait en famille, il était déjà un fils, un enfant, un héritier par la grâce, mais on le plaçait en famille… Vous comprenez cela. Maintenant, après qu’il était placé en famille et qu’on lui avait attribué sa position, alors le nom de ce garçon sur un chèque était tout aussi valable que celui de son père sur le chèque. »

Depuis la pentecôte

« Lorsqu’un homme est né du Saint-Esprit, il devient un enfant de Dieu, car il a réellement eu une deuxième naissance, une régénération, qui crée dans cet homme quelque chose qui n’était pas là au départ. Et tout homme qui est né dans la maison de la foi devient un enfant. Ensuite, le Saint-Esprit surveille cette personne et fait le rapport à Dieu sur son avancement. »

« Je crois que c’est cela l’œuvre du Saint-Esprit aujourd’hui dans l’Église, c’est à dire essayer de placer dans l’église, côté position, les apôtres, les docteurs, les prophètes et les autres, comme… Et nous avons eu beaucoup de fausses alarmes et tout qui se sont passés parmi les gens, cela montre tout simplement que l’authentique et vraie adoption est proche. Je le crois. Dieu doit faire le placement dans l’église. Ça, c’est l’affaire de Dieu, pas de l’homme. »

« Maintenant, je crois que c’est en ce temps-là que l’Église est arrivée aujourd’hui, et que le prochain grand mouvement dans l’Église, c’est que Dieu, après que nous avons vu les fausses alarmes… Mais maintenant, Dieu placera dans Son Église de manière correcte, des apôtres, des prophètes, des docteurs, des évangélistes, non pas sortis des séminaires faits des mains d’hommes, mais Dieu fera le placement dans l’Église. Ça ne sera pas des gens qui vont ici et là, des novices de théologie, mais Dieu placera dans l’Église, selon le choix de Dieu, selon que le Saint-Esprit a instruit cette Église et l’a élevée. Et là, Dieu adoptera dans Son… à leur position Ses fils. Ils sont déjà Ses fils, mais il est question de voir s’ils sont dignes de la position qu’Il leur réserve.

Exigence de Dieu pour atteindre ce niveau d’adoption

 Nous sommes une maison à trois pièces

Avant d’Entrer dans le lieu Très Saint, le souverain sacrificateur devrait :

  •          Porter un vêtement approprié (nous avons besoin de nous dépouiller de toutes ces petits cultes et autres et de s’habiller de la justice de Jésus-Christ)
  •         Sa démarche était différente, elle était si parfaite que les cloches retentissaient : « Saint, saint saint est l’Eternel »
  •         Il marchait, vivait, se déplaçait, s’habillait correctement
  •         Il était oint de l’Huile d’Onction (faite à partir de la Rose de Sharon; il était imbibé de cette Huile)
  •         Il portait le sang devant lui

Lorsqu’il entrait dans le lieu Très Saint le voile tombait après lui.

« Chaque homme, garçon, femme ou fille qui est déjà oint de Dieu et qui marche derrière ce temple, le voile de Dieu, le Saint-Esprit, cela le place dans un lieu secret. Le voile tombe derrière lui, et cela le coupe du monde et de toutes ces histoires, qui restent derrière lui.

Ce dont nous avons besoin aujourd’hui, ce n’est pas de faire partie des assemblées, soit de l’église de Dieu, soit des unitaires, soit de n’importe quoi que cela puisse être, notre marche devrait être en train de résonner aux oreilles du public: «Saint, saint, saint est l’Éternel

Et n’importe quel homme qui vient à Christ, qui se cache et derrière qui le voile tombe est dans la Présence du Dieu Tout-puissant, il mange la manne jour et nuit, heure après heure. Elle est toujours aussi délicieuse qu’elle l’était le premier jour lorsqu’on lui a parlé de son âme.

Ce dont nous avons besoin aujourd’hui, c’est d’entrer quelque part où se trouvent ces choses, non pas nous tenir loin et prétendre – ou plutôt pas nous tenir loin et agir, mais entrer effectivement là à l’intérieur. »

Pour faire un récapitulatif :

  •          Être né de l’Esprit de Dieu
  •         Marcher, vivre, se déplacer et s’habiller correctement
  •         Rester continuellement dans la présence du Saint-Esprit
  •         Avoir une marche qui raisonne aux oreilles du public: «Saint, saint, saint est l’Éternel.»
  •         Manger constamment la Manne Cachée de l’Heure

 

Raisons du retard de l’Adoption de Dieu

  •           Mauvaise vie
  •          Disputes, querelles les uns avec les autres
  •          Motifs injustes (être motivé pour autre chose et non pour servir le Christ)
  •          Porter un grand intérêt à son église (sa dénomination) au lieu d’en porter pour le Christ

« La raison, frères, pour laquelle nous retardons l’adoption de Dieu, c’est à cause de notre vie qui est tout autre, des disputes et des querelles les uns avec les autres, c’est pour cette raison que le voile ne peut pas tomber derrière nous et nous permettre d’entrer dans la Présence de Dieu. C’est vrai.

Nous manifestons un grand intérêt pour nos dénominations. Nous manifestons un grand intérêt pour ce que quelqu’un d’autre, ce que… «À quoi cela te sert-il? Toi, suis-Moi.» C’est une affaire individuelle de chaque ministre.

Un ministre devrait toujours se tenir seul, même avant qu’il prêche, avant qu’il prie, avant qu’il fasse n’importe quoi il devrait se tenir seul avec Dieu dans cet endroit calme, caché en Dieu. Oh, cela se voile une fois de plus, descendant… »

« Le Saint-Esprit a veillé sur vous depuis que vous avez reçu le Saint-Esprit, surveillant votre attitude envers Son Royaume. Si cela a été pour un motif égoïste, si les choses auxquelles vous pensiez, c’était pour faire avancer une dénomination, ou si c’est pour vous développer, vous améliorer, améliorer votre position, si c’est pour faire de vous un homme considéré dans le monde, si c’est pour vous construire une grande église quelque part, avoir de la popularité, ou autre chose en dehors de la croissance et de l’avancement du Royaume de Dieu, frère, il y a quelque chose de faux. Amen. »

« Nous pouvons crier; nous pouvons parler en langues, nous pouvons nous disputer sur les Écritures, nous pouvons enseigner notre théologie, mais lorsqu’on en arrive au fait de porter des fruits, l’arbre est très pauvre. Quels sont les fruits de l’Esprit? L’amour, la joie, la paix, la longanimité, la gentillesse, la bonté, la patience. Cela montre que beaucoup sont encore dehors sur le premier autel. Vous êtes encore exposé au public.

Vous êtes encore en train d’écouter ce que Jean a à dire à ce sujet, ce que le voisin pensera, ou autre chose pour vous-même. Mais une fois que vous êtes derrière le voile et que les rideaux sont tombés, vous êtes caché en Dieu par Christ. Voyez? »

« La rosée ne peut pas tomber sur vous, mon frère, tant que vous vous disputez, vous vous querellez et vous avez des soucis au sujet des choses d’ici bas. Mettez-vous à l’écart seul à seul avec Dieu, et laissez les gouttes de la rosée de miséricorde de Dieu tomber sur vous dans le calme. Des précieux souvenirs, oh! Combien  cela dure, combien cela remplit toujours mon âme; dans le calme de minuit les secrets se dévoilent. Oh, comme Dieu peut amener Son croyant derrière les rideaux qui tombent tout autour de lui, tout seul, Il fera tomber un rafraîchissement du ciel, que personne, par n’importe quel autre moyen au monde ne sait, si ce n’est celui qui se trouve là. »

« Laissez un homme être là à se disputer, à se battre, à se faire des soucis, et vous n’en tirerez pas beaucoup d’arôme de l’Évangile, mais qu’il se tienne une fois seul à l’écart, dans le calme avec Dieu. »

« Tout homme qui monte à la chaire devrait d’abord se tenir seul. Ensuite viennent les fruits, il porte ses fruits. Tout homme qui reste dans la Présence de Dieu, caché dans ce grand lieu secret, portera les fruits de la justice, de la paix, de l’amour, de la joie, de la longanimité, de la bonté, de la gentillesse, de la patience. Ne vous disputez pas au sujet de ces autres choses. Recevez cela dans votre vie, et vous ne recevrez jamais cela à moins que vous vous cachiez avec Dieu sur ce terrain d’adoption. »

Questions

Êtes-vous déjà, dans votre vie, arrivée au niveau où Christ signifie plus pour vous que toutes les disputes que vous pouvez avoir au sujet de votre église? Est-ce que Christ a déjà signifié pour vous plus que le monde entier?

Êtes-vous déjà arrivé au point où vous ne vous souciez pas de ce que dit n’importe qui, pas sortir et faire le malin, mais jusqu’à ce que l’amour de Dieu est tellement ancré en vous que vous ne voyez rien d’autre; tout votre motif est de faire la volonté de Dieu, l’amour pour tout le monde coulant librement de partout?

Conclusion – Le lieu caché

Le lieu caché « c’est le lieu que nous devons atteindre, mes frères. C’est dans ce lieu que Dieu révèle Ses secrets. C’est le lieu où Dieu accomplit le placement et l’appel. »

Le croyant qui est placé vit dans la gloire de la Shékinah du Dieu Tout-Puissant. Toutes choses sont devenues nouvelles. Il peut signer le chèque du Père!

Mes frères, demandons à Dieu de nous accorder de vivre en ce lieu-là.

« Pouvons-nous nous tenir debout.

Ô Jésus-Christ, Fils du Dieu vivant, mes bien-aimés frères et sœurs qui se tiennent ici maintenant cet après-midi dans le bâtiment de cette petite église appelée  l’Église de Philadelphie, le nom de l’amour fraternel. Je Te prie, ô Dieu bien-aimé, d’être miséricordieux envers eux, du pasteur à chaque évangéliste, et chaque honorable pasteur ou  docteur, qui est dans la Présence divine.

Et, ô Dieu, puisse le Saint-Esprit enrouler nos cours si fermement autour de la croix que nous allons nous en emparer, nous offrir nous-mêmes en sacrifice, et nous hâter  rapidement vers la gloire de la Shékinah, où nous n’allons plus errer sur la terre, discutailler avec les hommes et nous disputer pour savoir si ceci est vrai ou pas, mais plutôt vivre et demeurer dans Sa Présence et manger de la manne qui a été emmagasinée là pour ceux qui sont cachés en Lui. Accorde-le, Seigneur. 

 Oh, je désire Le voir, contempler Sa face,

Là, vivre pour toujours par Sa grâce qui sauve;

Dans les rues de gloire, élever ma voix;

Oh, les soucis sont passés,

C’est mon histoire, c’est là mon chant,

Louer mon Sauveur tout au long du jour;

C’est mon histoire, c’est là mon chant,

Louer mon Sauveur tout au long du jour. »

 

Que le Seigneur Jésus-Christ nous aide!

Que Dieu vous bénisse richement et que Sa venue remplisse votre coeur de joie!

Votre serviteur, frère Aimé

Ce contenu a été publié dans Appel, Humilité, Prière, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>