Une prière spéciale

coq

Que la grâce du Seigneur Jésus-Christ soit avec vous!

J’aimerai partager avec vous ces quelques mots de prières oints.

“Ô Dieu, oh, comme j’aime ça. Père Céleste, pour chaque pénitent qui se trouve maintenant à l’autel et qui s’est mis à genoux pour prier… Ô Dieu, puissent les mamans, les papas, les enfants, les pères, les mères et qui que ce soit d’autre, les voisins, les membres d’églises, les diacres, les administrateurs… Ô Dieu! pendant ce moment de formation à l’ancienne mode, alors que nous sommes assis dans cette salle surchauffée ce matin, le Saint-Esprit descend et nous parle de paix…

Ô Dieu! je veux être présent en ce jour-là pour T’entendre dire doucement : “Oui, tu t’es avancé et tu as pris position pour Moi; maintenant, Je vais prendre ton parti.” Ô Dieu, je désire que Tu mettes cette paix dans chaque coeur qui se trouve ici aujourd’hui. Je désire que Tu le fasses tranquillement et doucement. Je désire que Tu entres là, avec un sentiment tel qu’il ne les quitte plus jamais dorénavant. Puissent les foyers être renouvelés. Puissent les gens être de nouvelles personnes. Que toute chose devienne nouvelle aujourd’hui, parce que ces gens se sont humiliés. Tu as dit : “Si le peuple qui porte Mon nom s’humilie et prie… alors J’entendrai des cieux.” Maintenant, je sais que Tu le fais, ce matin, ô Dieu” (L’ÉGLISE ET SA CONDITION).

 

Écoutons encore le frère Branham :

Ne vous laissez pas séduire par des choses hybrides. Elles ne sont pas bonnes. Elles vont finalement arriver à leur terme. Elles ne peuvent pas retourner en arrière. Quand elles sont hybrides, elles sont finies. Elles ne peuvent jamais se reproduire à leur tour. Si elles le font, elles produisent des nains.” (LA CONDAMNATION PAR REPRÉSENTATION)

Souvenez-vous bien de ceci, un grand homme s’humilie. Pour monter, il faut descendre, toujours. Faites-vous petits, et Dieu vous élèvera. “Quiconque s’élève sera abaissé, et quiconque s’abaisse sera élevé.” Oh! j’aime cela.” (L’INFLUENCE D’UN AUTRE)

Terminons avec chant : “Seigneur enseigne moi la patience”

Seigneur, enseigne-moi la patience, pendant que les cœurs sont enflammés,   
Fais que je m’humilie et que j’invoque Ton Nom;   
Que je ne m’appuie pas sur ce que les autres font,   
Mais que plutôt je m’attende vraiment à Toi.   
Car ceux qui s’attendent au Seigneur renouvèleront leurs forces,   
Ils prendront leur vol comme les aigles,   
Ils courront sans se lasser, marcheront sans s’épuiser;   
Oh, Seigneur, enseigne-moi la patience.

Que le Seigneur vous bénisse!

Ce contenu a été publié dans Humilité, Prière, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>