Un jour, Dieu seul sait où et quand!

Swing Low

Shalom!

J’aimerai partager avec vous ces quelques paroles du frère William Branham :

« L’autre jour, j’étais à Green’s Mill, à ma caverne, très loin dans la
nature; j’avais prié toute la journée. Et, vers trois heures de l’après-midi, le soleil allait se coucher, et je me tenais là, à regarder au loin (j’étais sorti de la caverne, je me tenais sur un gros rocher). Je me tenais là, regardant du côté de l’est et louant le Seigneur. Et je pouvais voir le soleil descendre derrière les arbres au sommet de la montagne, comme je regardais de l’autre côté du canyon en direction des autres; il y avait beaucoup de feuillage, et tout était aussi calme que possible.

Et j’ai dit: “Seigneur, un jour, Tu as caché Moïse dans le creux du rocher, et Tu as passé près de lui, parce qu’il était épuisé. Mais… Tu as passé, et il a dit que cela ressemblait au dos d’un homme.” J’ai dit: “Cache-moi dans le creux du rocher, Seigneur.” À peu près à ce moment-là, à côté de moi, est venu un petit Vent qui se déplaçait à travers les buissons. Il s’est déplacé comme cela, et est venu tout près de moi, un petit Vent qui se déplaçait; et Il est reparti à
travers les bois. Je me suis tenu là.
Un jour, Dieu seul sait où et quand,
Les roues de la vie mortelle devront toutes s’arrêter,
Alors j’irai habiter sur la montagne de Sion.
Un jour, au-delà de toute perception mortelle,
Un jour, Dieu seul sait où et quand,
(Qu’est-ce qui va arriver? Toutes ces petites roues qui tournent vont s’arrêter.) Les roues de la vie mortelle s’arrêteront toutes,
Alors nous irons habiter sur la montagne de Sion.
Descends, doux chariot,
Venant m’amener à la Maison;
Descends, doux chariot,
Venant m’amener à la Maison.
Si vous y arrivez avant moi,
Venant m’amener à la Maison;
Dites à frère Bosworth, et à tous mes amis aussi,
Venant m’amener à la Maison;
Maintenant, descends… (Un jour il va descendre pour me prendre)…
(Chaque arbre sera en feu; les anges de Dieu et le char de feu) …me transporter à la Maison;
Descends, doux chariot,
Venant m’amener à la Maison.
Un de ces jours, un de ces jours dans les basses heures de ma mort, je m’attends à ce qu’Il vienne. C’est vrai.
J’ai regardé au-delà du Jourdain, et qu’ai-je vu?
Venant m’amener à la Maison; (comme le vieil Élie qui regardait
au-delà du Jourdain)
Un groupe d’anges éclatants qui venaient me chercher
,
Ils venaient pour me transporter à la Maison.
Descends (descends bien bas), doux chariot
Pour venir me transporter à la Maison; “

Que le Seigneur vous bénisse!

Ce contenu a été publié dans Prières, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>