Maison de l’enfer, cède…

enfer ‎ » J’ai promené les regards, et j’ai dit : “J’aimerais bien pouvoir le faire.” Et j’ai continué à promener les regards; et je… mon tout petit corps et–et ces énormes barreaux de fer; et ces pauvres gens là-dedans. On ne pouvait pas aller vers eux, ces barreaux de fer étaient rapprochés les uns des autres. J’ai regardé, et ils se tapaient la tête comme s’ils avaient perdu la raison.

Et j’ai vu des lumières qui vacillaient dans cet endroit. J’ai levé les yeux, et là se tenait le Seigneur Jésus, avec les–les–les lumières de l’arc-en-ciel autour de Lui. Il me regardait droit en face, Il a dit : “Délivre ces gens.” Et Il est parti …

Et je me suis dit : “Eh bien, comment puis-je les délivrer? Je–je n’ai pas suffisamment de force dans les bras pour briser ces barreaux.” Alors, j’ai dit :

Maison de l’enfer, cède devant le Nom de Jésus-Christ.” Et alors il y a eu des grincements et un fracas terribles, et–et les rochers ont roulé, et–et les barreaux sont tombés; et les gens couraient en criant : “Délivrés!”, et ils criaient de toutes leurs forces, et ils ont tous été délivrés.

 » [W. Branham Dans LES.OEUVRES.SONT.LA.FOI.EXPRIM​ÉE]

Que le Seigneur vous bénisse richement! Restons en prière

Ce contenu a été publié dans Délivrance, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Maison de l’enfer, cède…

  1. Clara dit :

    Ce site est génial

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>